Témoins de l'histoire locale

Le phare

Inauguré en 1900, a marqué l'achèvement du môle construit à l'époque où le port d'Erquy était un port de commerce important (transport de productions agricoles et de pavés de grès rose).

Hauteur 11 mètres - portée 3,2 milles - feu à éclats rouges : lumière 0,5 secondes, obscurité 2 secondes.

Le corps de garde

Des Trois Pierres, construit vers 1744, participait à un vaste système défensif initié par Louis XVI sur le littoral de toute la Bretagne.
Il existe un autre corps de garde à Lanruen.

Le four à boulets

Fut achevé en 1794 : les boulets de canons chauffés à rouge devaient permettre d'incendier les navires ennemis !

L'abri du canot de sauvetage

A été en fonction entre 1935 et 1966. Il remplaça celui de "La Marie" (1903 - 1934) situé sur la dune de la plage du bourg et aujourd'hui disparu. A partir de 1990, c'est la vedette Plancoët (SNS 238), basée dans le port, qui a assuré le sauvetage en mer, puis la vedette Côte de Penthièvre, depuis 2010.

Le viaduc de Caroual

(grand arc de 45 mètres), construit par l'ingénieur Harel de la Noë entre 1914 et 1916, a permis au "petit train des Côtes du Nord" de circuler jusqu'Erquy à partir de 1922. Cette ligne a été fermée en 1948.
Appel aux dons pour la restauration du Viaduc de Caroual : imagefondation-patrimoine.org/43986
Flyer en téléchargement ci-dessous.

Le sentier des carriers

Parcours d'interprétation retraçant l'activité des anciennes carrières du Cap d'Erquy.

Le dolmen

le dolmen de la Ville Hamon, est constitué d'une belle dalle de grès rose aujourd'hui brisée ; à proximité de la vélo route

Livrets sur l'histoire d'Erquy en vente à l'Office de Tourisme.
Tout savoir sur le patrimoine d'Erquy
Découvrir le patrimoine d'Erquy en randonnant